Photo

À 96 ans, Sabine Weiss, l’une des plus grandes femmes photographes françaises, dernière représentante du courant humaniste, présente 200 de ses plus beaux clichés.

Dernière représentante de l’école humaniste française d’après-guerre, qui rassemble des photographes comme Robert Doisneau, Willy Ronis, Édouard Boubat ou Izis, Sabine Weiss photographie les gens pris dans leur quotidien, capte une attitude, fixe le hasard d’un mouvement, d’une expression.  À 96 ans, Sabine Weiss revient sur son parcours prolifique à travers une sélection de 200 photographies noir et blanc, iconiques ou plus rares, où toujours l’émotion affleure. L’émotion capturée par l’objectif, mais aussi celle ressentie devant ces instantanés saisis au vol. Un travail tout entier au service de l’autre, qui traduit un profond amour de la vie et témoigne à livre ouvert de la condition humaine. Avec un texte introductif signé de Marie Desplechin.

« J’ai voulu témoigner de la profondeur de l’être, la révéler, au grand jour. La lumière et la composition renforcent ce que j’ai à dévoiler. Dans chaque photographie se cachent une histoire à raconter, une émotion, mon émotion. Mon plus grand bonheur serait d’avoir réussi à transmettre aux générations qui me suivent la joie que j’ai eue à regarder, à observer et à photographier l’humain dans l’intimité de ses sentiments, si mystérieux et si universels. C’est cette passion qui a guidé ma vie. » Sabine Weiss

ACTU EXPO : Exposition à Paris Photo, sur le stand de la Galerie Les Douches, du 12 au 15 novembre 2020, et à la Galerie Les Douches, à Paris, du 5 novembre 2020 au 16 janvier 2021.

© Peter Adams